Cameron Galerie Accueil
L'esprit Cameron
Qui sommes-nous ?
La Galerie
L'offre Cameron
Les artistes Cameron
Tarifs et formats
Commande
Contact Cameron

Mentions légales
CGV
Contact Cameron
Newsletter
Défiscalisation
Devenir exposant
Chèque_Cadeau
Modalités de livraison
Partenaires
Espace Presse
Galerie Jean-Yves Goujard
Emmanuel Juste
Jasminka Keres
James accueil
Etienne Conte
Jean-Luc Renier
Christian Fournier
Marie-Agnès Périgault
Mickael Serfaty
Galerie Clément Reisky
Galerie Adeline Spengler
Galerie Stéphane Simon
Galerie Angelle Keller
Galerie Gwenael Bollinger
Galerie Béatrice Biewer
Galerie Laure Agneray
Abdelghafour Essafi
Anthony Liège
Marc Mercier Galerie
Daniel Giry
Galerie Xavier Vanlaere
Corinne Rozotte
Galerie Stéphane Ponty
Jacques Meystre
Philippe Martinez
Galerie Lionel Perret
Akam Tredez
Galerie Henri Kartmann
Corentin Van Den Branden
Camille Eveillard
Galerie Delphine Bazard
Galerie Delphine Bazard
Galerie François Brumas
Galerie François Brumas
Galerie Delphine Bazard
Galerie François Brumas
Veronika Tumova
Veronika Tumova
Veronika Tumova
Marie Meulien Galerie
Marie Meulien Galerie
Marie Meulien Galerie
Vanessa Andrieux
Vanessa Andrieux
Vanessa Andrieux

L'esprit Cameron   I   Qui sommes-nous ?   I   Notre offre   I   La galerie   I   Les artistes   I   Tarif & Formats   I   Commander   I   Contact

Jasminka Keres

Jean-Yves Goujard

Un travail photographique étonnant pour une photographe qui ne s'affiche pas comme une pro avec des mises en scène de personnages dignes des grands studios. Des images puissantes !

Jean-Yves Goujard

Un photographe surpenant par son regard parfois conventionnel mais toujours travaillé. Difficile de l'enfermer dans un style. Il joue avec l'image sur toutes les situations, paysages ou scène de rue. Il expose au festival international de Pingyao, à Mumbai, Saint-Petersbourg... Un voleur d'images et d'émotions toujours en mouvement.

Jean-Yves Goujard

Emmanuel Juste

Photographe et journaliste belge né en 1972, Emmanuel Juste cherche à faire des images peu marquées par leur temps, lisibles par des hommes de toute culture. Des fresques photographiques en somme.

Découvrez les œuvres par artistes

Espace presse   I   Devenir exposant   I   Offrir une œuvre   I   Modalités de livraison   I   Partenaires   I   Entreprises et défiscalisation   I   Newsletter

©  Galerie Cameron 2016   I   Conditions générales de ventes   I   Mentions légales   I   Contact

  

Jasminka Keres

Emmanuel Juste

Jasminka Keres

Corinne Rozotte

Photographe indépendante venant de la Sociologie de la santé, Corinne vit et travaille à Paris. Ses travaux en cours portent sur le thème de l'Animal déplacé de son milieu naturel. Son approche à la fois plasticienne et documentaire de la photographie témoigne d’une conception esthétique de l’image comme reconstruction de la réalité.

Christian Fournier

Christian Fournier

Jean-Luc Renier

Jean-Luc Renier

James Osmont

C'est "une brève complicité entre la prévoyance et le hasard" disait John Stuart Mill, "un fragment de temps qui ne reviendra pas" et qui "force la réalité à n'avoir pas d'envers" ajoutaient Martine Franck et Didier Le Pêcheur : voilà ce qui anime le travail de ce photographe.

James Osmont

Etienne Conte

 "Je cherche à élaborer un langage photographique personnel, à oublier l’objet et libérer mes images intérieures. On ne «prend» pas une photographie,
elle nous est donnée". Etienne Conte, photographe professionnel, vit dans le Roussillon, en France.

  

Etienne Conte

C’est le livre de Barthes La Chambre Claire qui m’amène à la photographie. Ces mots : "en l’instant un présent-passé, des images en devenir de silence, Un caché révélé, le vivant-mort". En 2002, j’abandonne ma carrière pour me consacrer uniquement aux images. Pendant mon adolescence, s’est poursuivie la quête d’élévation dans un désir de pureté, de transe, d’absolu.

Marie-Agnès Périgault

Christian Fournier est né en 1953 à Arras en France. Photographe pigiste a Londres et en Californie, il fait des expéditions au Pôle Nord, Amazone, Chine, Vanuatu... Il est maintenant photographe indépendant à Paris pour la mode et la publicité pour grandes marques et agences. Son regard s'exprime aussi sur des valeurs artistiques pertinentes. C'est donc une approche différente qu'il est intéressant de voir ici.

Sa démarche actuelle tourne autour des lignes, beaucoup de lignes, horizontales, verticales, transversales, des lignes des villes et des champs, des formes géométriques puisées dans l’industrie ou dans le monde rural, un cadrage rigoureux, des sujets parfois glacés ou anodins  mais abordés de telle manière que de la poésie surgit là où on ne l’attendait pas. Et puis ici et là un cochon d’abattoir, un éléphant de cirque, un enfant comédien.

Une très belle histoire et un beau parcours qui commence en 1959 à Casablanca. Mickaël Serfaty est particulièrement sensible à tout ce qui l'entoure. C'est un regard vif, puissant. Il ose prendre des risques photographiques et présente une palette très large de style au fil de ses expositions. Un bel inventeur d'images aussi séduisantes par leurs aspects graphiques que par leurs contenus émotionnels.

Mickaël Serfaty

Auteur photographe d’origine Tchèque, autodidacte, Clément découvre et pratique très jeune la photographie. Il réalise ses premiers clichés avec l’argentique de son père. Il se passionne d’abord pour la photographie de nature, inspiré directement par son cadre de vie et les carnets de voyages de sa tante. C’est en 2011, quand il rejoint Paris pour se consacrer à ses études qu’il tombe amoureux de la ville. Il entame alors, une démarche artistique. Qualifié de « photographe architecte » son travail est très structuré, technique, mais toujours porteur d’un message et d’une émotion.

  

Clément Reisky

Adeline Spengler

Née à Paris,  Adeline  Spengler a suivi des études d'arts plastiques, puis s’est orientée vers le graphisme. La photographie est devenue une évidence après s'être essayée à divers médiums comme la peinture ou le dessin, devenant son mode d'expression privilégié. Elle vit à Paris et travaille aujourd'hui dans la presse et l'édition en tant que directrice artistique tout en menant son travail d'auteur-photographe. Nourrie de voyages et de littérature,  Adeline  Spengler entretient au fil de ses images une atmosphère onirique qui renvoie à la fragilité et à l'impermanence des choses.

Stéphane Simon

Stéphane Simon, photographe autodidacte de 36 ans de la ville de Morges en Suisse Romande a débuté la photographie en 2011, une année d’apprentissage... En 2012, il commence ses premières expositions dont le salon de la photo de Paris. "Ce qui me passionne, c’est de pouvoir, à travers une simple image, faire ressentir et dégager des émotions, des interrogations. Je pratique essentiellement le portrait et la mise en scène. Décalées, humoristiques, provocatrices, mes photographies sont le reflet de ce que je perçois de la vie. Il existe deux mondes dans mon travail : le monde réaliste et le monde conceptuel".

Angelle Keller, photographe portraitiste, épaule de nombreux artistes de la scène musicale Française en tant qu’Agent artistique. Possédant une empathie hors du commun, elle aborde la photographie avec une approche nouvelle... Entre le Sud-Ouest de la France et Paris, Angelle Keller poursuit l'aventure du studio photo créé à Montmartre et ses activités de production artistique. L'artiste livre pour la Galerie Gameron une partie de son  travail avec la série ABS’ATTRACTION LIGHT.

Angelle Keller

Auteur photographe lyonnais né en 1973, Gwenaël découvre le monde de l'image grâce à différentes expériences dans le graphisme. Nourri d'images, il a rapidement ressenti le besoin de s'exprimer à travers ses propres créations. Son approche artistique est avant tout instinctive ! Plutôt que de reproduire, Gwenaël préfère réinterpréter ce qui le touche, en mêlant poésie, mystère et atmosphère.

Gwenaël Bollinger

D'origine allemande Beatrice Biewer vit en pleine campagne dans le Bocage Bourbonnais. « Je suis photographe de nature, sans me limiter pour autant à cela... » En 2012 je suis rentré chez GettyImages. J'ai également eu la chance d'être invitée pour des expositions individuelles et collectives. On oublie trop souvent de s'arrêter un instant, de se poser et de percevoir cette beauté naturelle qui nous entoure. Ma démarche photographique tente de conserver cette simplicité...

Beatrice Biewer

Laure Agneray

Je commence la photographie en 2003, pour assouvir un besoin de "fixer" ma vie, et m’aider à prendre conscience de ce qui m’entoure. Au fil des années mes photographies révèlent une vérité de l’esprit, le miroir de l'âme, la profondeur des sens. C’est ainsi, à la recherche de l’intense émotion que mon objectif ère d’un monde à l’autre capturant ce qu’un furtif regard ne saurait percevoir.

  

Abdelghafour Essafi

L'approche photographique de la survie et de la lutte. La survie et la lutte occupent une place centrale dans ma pratique artistique à travers desquelles j'aborde le phénomène du changement caractérisant la vie humaine. La guerre permanente que l’homme doit mener pour s’adapter à ce phénomène prend donc toute son importance dans mon travail et s’y présente sous ses aspects les plus divers.

Anthony Liège

"Pour moi, la photographie est un réel moyen d'expression de mes sentiments, de mon émotivité et elle me permet de partager le ressenti d'un lieu. Photographier, ce n'est pas appuyer sur un bouton, c'est soit saisir un instant unique avec une émotion saisissante ou au contraire, s'approprier l'univers du lieu, l'étudier pour produire un cliché qui saura retranscrire tout cela."

Marc Mercier

Photographe depuis près de 20 ans, et archéologue de formation, j’ai commencé à travailler comme photographe scientifique pour des laboratoires de recherche avant de développer une oeuvre photographique personnelle. Dans "Spirit" (la série présentée ici) j'ai fait mien les mots de Junichirô Tanizaki (1886/1965) : ‘‘Je crois que le beau n’est pas une substance en soi, mais rien qu’un dessin d’ombres, qu’un jeu de clair-obscur produit par la juxtaposition de substances diverses".

Xavier Vanlaere

Xavier Vanlaere est immergé dès sa plus tendre enfance dans l’ambiance et les effluves du bain photographique. A l’âge de 17 ans, il acquiert son premier FM2 et parcourt la ville à la recherche d’instants de poésie urbaine.

Sa démarche est celle d’un auteur. S’il travaille sur des thématiques ou des commandes, il photographie aussi sans sujet de prédilection, pour le pouvoir émotionnel et la force symbolique des images. Sensible à la lumière et à ses multiples nuances, à la matière et à la fragilité de l’instant,  il fixe ses impressions visuelles pour garder et  regarder.  Son écriture photographique privilégie l’imprécision, le flou.

Stéphane Ponty

Photographe autodidacte de 37 ans je vis dans le Loiret. J'ai toujours été passionné par l'image, et ce, depuis mon plus jeune age. Mes séries photographiques sont en noir et blanc. La photographie prends une place importante dans ma vie quotidienne, j'en ai même ouvert un forum photographique (forumdephotos.com). A travers mes photographies je transporte mes spectateurs dans un monde où l'onctuosité des rêves sont partie prenante.Apporter par l'émotion un peu de sérénité dans le monde actuel, un instant de repos, de douceur...Figer ces moments et laisser transparaître le sentiment de sentir ailleurs.

 

Jacques Meystre

Jacques Meystre est un photographe autodidacte Suisse. Parallèlement à son métier de comédien, il s'initie à la photographie. En 2005, il s' installe en Grèce pour se consacrer entièrement à la photo. Il vit actuellement sur l'Ile d'Amorgos dans les Cyclades. Proche de la nature, la faune et la flore sont ses sujets de prédilection. Regarder la surface de l'eau, y voir son propre reflet assimilé au miroitement du soleil, observer le fond de l'eau. La photo c'est saisir un instant, choisir un cadre et le révéler. La photo c'est donner à voir le monde tel que je le ressens, c'est partager une émotion.

Philippe Martinez

C’est en parcourant, en Camargue, les longues digues désertes et ventées, l’abord des étangs et du rivage que j’ai commencé à photographier. C’était il y a vingt-cinq ans. Mon but n’était pas alors de faire des images convenues de ces lieux mais de m’approcher de l’abstraction qui continue à être une des préoccupations de ma création actuelle. J’ai essayé de donner à voir la beauté et la poésie du monde.

Je suis toujours en quête de belles lumières, de lignes pures. Tout en conservant cette démarche j’ai élargi mon investigation à d’autres thèmes : friches, épaves, asphalte, graffiti…

Lionel Perret

Né en 1975, Lionel Perret vit et travaille en région Lyonnaise. En parallèle à son métier de graphiste, il aime nager dans le langage des images et jouer le jeu du hasard ou du rendez-vous pour, dit-il « se rapprocher de lʼhumain ». A la manière d’un cinéaste, sa démarche photographique consiste à recadrer le réel pour ne garder que l’essence d’une poésie furtive révélée par la présence d’un vivant, qu’il soit homme, femme, enfant ou oiseau. Il aime ces petits instants de grâce souvent éphémères, parfois “effet mer” dans lesquels des petites virgules de passage composent et subliment l’espace.

Akam Tredez

Né en 1969, Akam Tredez est entré aux Beaux-Arts de Paris en 1989, il continue ses expériences artistiques, de manière autodidacte. Il a assisté et partagé le quotidien de son beau-père peintre, Ruben Alterio. "J’aime varier et combiner les techniques, l’expérimentation entre le réel et l’intervention. Les paysages banals ont un pouvoir presque hypnotisant sur ma conscience, l’extérieur est mon quotidien, les prises de vue représentent une partie infime de mes flâneries, mais permettent de rapporter un peu de cette matière, et de pouvoir agir dessus à mon tour, étant acteur et spectateur de ses mutations, tel le sujet qui se déplace dans le paysage".

Henri Kartmann

Photographe et plasticien, vit en haute Provence. Son travail cherche des signes dans les nouveaux paysages et les limites de l’espace « naturel ». Ses images environnementales cherchent à aller au delà de la description, presque au niveau de la matière. Depuis sa première exposition en 1969, il cherche dans des clichés incontestablement concrets une forme d’abstraction personnelle et créative. Il expose en France et à l’étranger (Espagne, USA, Russie, Cuba). Ses images ont été sélectionnées par plusieurs revues photographiques (Réponses-Photo, Chasseurs d’images) et il a publié en 2005 « Effet de serres ou l’esthétique des restes ».

Daniel Giry


Avec Daniel Giry, l’image devient un pur phénomène sensitif. Dans le décor, l’instant qu’il saisit, le photographe s’évanouit, disparaît, se confie entièrement (figurez-vous le lâcher-prise d’un base-jumper quand il se livre au vide) à l’image pour capter, telle la vie l’esprit de la lumière, ce qu’il en a ressenti comme le moment, le lieu de révélation. Comme l’émergence du chaos, l’espace lui-même, le point ,d’interaction, de combinaison sacrée. Là où l’évidencede la perfection s’apparente à une naissance.

Corentin Van Den Branden

Vit et travaille à Bruxelles. Passionné depuis toujours par l’art sous toutes ses formes, il a fait deux années d’histoire de l’art à l'Université Libre de Bruxelles. Voulant se tourner vers une discipline plus créative, il a commencé une formation de maquettiste pré-presse. En dernière année, il trouve un emploi dans un magazine bruxellois qui se lançait. Travaillant toute la journée avec des (photos) oeuvres de grands photographes, l’envie de réaliser lui-même des images se fait de plus en plus pressante.

Camille Eveillard

Née en 1992 en gironde, j’ai su très tôt que j’évoluerai dans le milieu Artistique. Après une brève expérience au théâtre, je me suis tournée vers la vidéo pour arriver tout naturellement à la Photo à l’âge de 16 ans. Ma rencontre avec Gérard Rancinan me donnera le déclic. Mon travail repose sur deux aspects : les photos dites traditionnelles, pour celles-ci je ne sais jamais à l’avance ce que je vais photographier, je me base sur un ressenti, une couleur, une ambiance… puis il y a les autres, celles que je détourne, que je transforme…

Delphine Bazard

De la musique pour trame, la poésie comme âme et le regard parfois en larmes, c’est de ces mélanges que l’artiste s’est forgée et puise ses idées.

« Et la lune éclaire nos brumes passagères

Etoile qui file dans le vent petite poussière

Mille éclats de pierres brisent nos coeurs…

Mais au loin se dissipent toutes les peurs. »

Delphine Bazard, photographe professionnelle.
Née en 1987 à Rennes. Vit et travaille à Paris.

François Brumas

Âgé de 45 ans, François Brumas réside actuellement à Montpellier ou il travaille comme directeur artistique pour la presse et l’édition. Son écriture photographique est orientée sur le détournement du réel pour construire des images résolument oniriques. Après avoir exercé comme photographe pendant plusieurs années, l’auteur s’est résolument tourné vers le graphisme, synthèse de tout ce qu’il aimait. Que la photographie se révèle derrière son viseur ou devant l’écran d’un ordinateur, il se définit comme un faiseur d’image, ou, s’il fallait être plus précis, d’un point de vue lexical, d’un « photographiste ».

Veronika Tůmová

Née  en République Tchèque, Veronika Tůmová, est une photographe autodidacte. Sa passion pour la photographie a commencé suite à son arrivée en France en 2009 où elle a découvert cette nouvelle façon de s’exprimer. Avec ses photos elle aime provoquer des émotions et raconter des histoires ouvertes à l’imagination des spectateurs. Son univers photographique est celui des rêves et des contes, des ombres et de la lumière.

Marie Meulien (Portrait : photo de Muriel Borovi)

Mon travail sʼancre dans une réflexion sur la condition humaine, entre autres la sur-utilisation de lʼimage et la confusion qui sʼensuit. Ma quête est celle dʼune forme épurée, sʼenracinant en conscience dans lʼessentiel : une relation vraie à soi, à lʼautre, au monde ; sans préjugé de technicité ou esthétique. Le sec et la sève sʼécrit par séquences où photographies et courts poèmes se déploient dans un même souffle, sans jamais sʼillustrer lʼun lʼautre.

Vanessa Andrieux

Cela fait maintenant plus de 14 ans que Vanessa  travaille comme photographe indépendante. "Ce n'était pas un choix, c'est la photographie qui s'est imposée dans ma vie". Elle a rapidement décidé de s'y consacrer entièrement.  Son travail est remarqué par différents magazines et marques, d'abord en France, et aujourd'hui internationalement. Elle le dit elle-même : « mon shoot préféré est toujours le prochain ! »